Une ambiance

Je dirais d'abord que ce n'est ni un « événement », ni « désagréable ». Ce n'est pas ponctuel ou exceptionnel, c'est quelque chose de très fréquent, une sorte de charge continuelle, quand ça se passe bien sûr et la crainte que ça arrive encore. Pour moi cette continuité est sous-entendue dans le terme harcèlement, et pas du tout dans « événement ». Ça a pu prendre des formes minimes comme des regards déplacés, intrusifs, et on sent bien la différence avec des regards curieux seulement. Ca peut bien sûr aller beaucoup plus moins comme des mots, des mains, être suivie, etc. Je trouve que « désagréable » ne retranscrit pas ça. Ce n'est pas un moment gênant, à passer, c'est une ambiance, une culture, une habitude, une charge, sur le temps long.

_I would first say that it is neither an "event" nor "unpleasant". It is not a one-off or an exceptional event, it is something very frequent, a kind of continuous load, when it happens of course and the fear that it will happen again. For me this continuity is implied in the term harassment, and not at all in "event". It could take small forms like inappropriate, intrusive looks, and you can feel the difference with just curious looks. It can of course go much less like words, hands, being followed etc. I find that "uncomfortable" does not capture this.
It is not an awkward moment, to be passed, it is an atmosphere, a culture, a habit, a burden, over time.
_